fleur.jpgCe n’est pas ici un lieu de repos, à cause de la souillure (du péché).
Michée 2. 10
Christ est venu, et a annoncé la bonne nouvelle de la paix à vous qui étiez loin.
Éphésiens 2. 17

Dans le monde déchiré par la violence et miné par la corruption, l’homme ne trouve pas de repos. Et pourtant, dans sa grâce, Dieu veut l’offrir à tous.
Le repos de la conscience est donné à celui qui reconnaît sa culpabilité devant Dieu et accepte par la foi la délivrance qu’il lui donne. «Nous croyons en celui qui a ressuscité d’entre les morts Jésus notre Seigneur» et, «justifiés sur la base de la foi, nous avons la paix avec Dieu» (Romains 4. 24 ; 5. 1). Après sa résurrection, Jésus dit à ses disciples : «Paix à vous» (Jean 20. 19). Il a «fait la paix par le sang de sa croix» (Colossiens 1. 20).
Ensuite est offert aux croyants le repos du cœur : «Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos» (Matthieu 11. 28). Non seulement Dieu nous délivre de nos péchés et de la mort éternelle qui s’ensuit, mais il s’occupe aussi de toute notre vie.
Nous pouvons lui remettre tous nos soucis. Pouvons-nous dire : «Sur Dieu seul mon âme se repose paisiblement» ? (Psaume 62. 1)
Et qu’en est-il de Dieu ? Après avoir créé les cieux et la terre, il s’est reposé (Genèse 2. 2)parce que tout était parfait. Mais l’homme a désobéi et a tout corrompu. Le repos de Dieu a été troublé. Il a dû travailler (Jean 5. 17), et faire une œuvre d’un prix infini. Il a dû donner son Fils unique pour être le sauveur du monde. Jésus a parfaitement glorifié Dieu. Il a fait la purification des péchés. Mais le repos de Dieu ne sera parfait que lorsque tout son plan sera accompli. Alors «Il se reposera dans son amour» (Sophonie 3. 17).